ACTION PONCTUELLE : L’intégration de la dimension Genre dans les projets du P3A

Dans le cadre des actions ponctuelles du Programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’Association (P3A), une action ponctuelle en rapport avec l’intégration de la dimension Genre dans les actions du P3A, a été lancée au courant du mois de Septembre 2016.

Cette mission consiste à renforcer l’intégration de l’aspect « Genre » dans les projets, programmes et actions initiées par le P3A et financés par la Délégation de l’Union européenne en Algérie.
Elle intervient ainsi dans un cadre prévu par les dispositions de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne dans le domaine de l’égalité de « Genre » dont l’article 74 octroi à la promotion du rôle des femmes dans le processus de développement économique et social un caractère prioritaire.

De son côté, le Gouvernement Algérien place l’égalité de « Genre » et la promotion des femmes parmi ses préoccupations majeures. La mise en place de mécanismes institutionnels, stratégies et plans d’actions en faveur de l’égalité de genre a été enclenchée depuis des années et d’importantes avancées sur le plan législatif et institutionnel ont été ainsi réalisées.
La Constitution Algérienne consacre l’égalité femmes / hommes en stipulant ce qui suit :

Art. 32. — Les citoyens sont égaux devant la loi, sans que puisse prévaloir aucune discrimination pour cause de naissance, de race, de sexe, d’opinion ou de toute autre condition ou circonstance personnelle ou sociale.
Art. 34. — Les institutions ont pour finalité d’assurer l’égalité en droits et devoirs de tous les citoyens et citoyennes en supprimant les obstacles qui entravent l’épanouissement de la personne humaine et empêchent la participation effective de tous, à la vie politique, économique, sociale et culturelle.
Art. 35. — L’État œuvre à la promotion des droits politiques de la femme en augmentant ses chances d’accès à la représentation dans les assemblées élues.

Cependant l’intégration de la dimension « Genre » dans toutes les politiques publiques représente un défi majeur pour remédier aux inégalités qui existent sur le terrain. À titre d’exemple la faible participation économique des femmes par rapport aux hommes. Cette participation reste faible (18% en 2015 selon l’OMS) et ce malgré les garanties législatives et juridiques instaurées par la Constitution et les lois nationales. Ce taux est parmi les plus faibles de la région (près de 26% en Tunisie, et près de 25,1% au Maroc).
L’existence de corrélation entre les inégalités de Genre et le développement économique étant ainsi établie. Il s’agit donc de mettre le focus sur la prise en compte effective de la dimension genre dans la pratique et de consolider l’esprit des législations, stratégies et programmes en faveur de l’égalité hommes / femmes.
D’un autre côté, l’égalité de « Genre » représente un principe fondateur de l’Union européenne qui veille à lutter contre les inégalités de genre à travers la législation, l’intégration de la dimension Genre de façon transversale dans toutes les politiques publiques et l’adoption de mesures spécifiques pour la promotion et l’autonomisation des femmes.
Les résultats escomptés par cette mission sont les suivants :

Résultat 1 : Élaboration de propositions réalistes et pragmatiques pour l’intégration des aspects liés à l’égalité des genres dans l’ensemble des travaux du P3A.
Résultat 2 : Formation du personnel du P3A et Points focaux en vue de renforcer leurs capacités à tenir compte de l’intégration systématique de l’approche genre dans les projets de développement.
Résultat 3 : Révision de l’ensemble des contrats initiés et gérés par le P3A et appui à l’équipe de l’Unité de Gestion du programme (UGP) dans les négociations avec les partenaires, en vue d’intégrer l’aspect « Genre » dans la rédaction de documents contractuels.

Fort de ce principe, le P3A, organise le 10 Novembre 2016, à l’hôtel El Biar, un atelier de formation sur la dimension « Genre ». Cet atelier réunira les responsables des projets de jumelages.