Clôture de trois jumelages au profit du Ministère de l’Agriculture

« Pour la sécurité sanitaire et la labellisation des produits agricoles et d’origine agricoles ».

Les trois jumelages lancés en 2014 au profit du Ministère de l’Agriculture se sont clôturés ce mardi 19 juillet 2016 à l’INRAA d’Alger, en présence du Secrétaire Général par Intérim du Ministère de l’Agriculture, de Madame la représentante de la Délégation de l’Union européenne à Alger, de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Italie en Algérie ainsi que les représentants du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Ambassade de France, du P3A et de l’ensemble des institutions impliquées dans les trois jumelages.

Ce séminaire a été une occasion pour dresser un bilan de l’ensemble des activités menées dans le cadre de ces trois jumelages. Il a permis aussi à l’assistance de prendre connaissance des résultats d’accompagnement et du travail commun entre les experts algériens et européens durant deux années sur des thématiques de grande importance pour le secteur agricole.

Le premier jumelage portant sur le renforcement de la capacité de contrôle des services vétérinaires en vue de la rapprocher des standards européens et internationaux avait pour objectifs la modernisation des méthodes de l’administration agricole et l’amélioration de la sécurité sanitaire des produits. Il a abouti à terme, à l’harmonisation des normes sanitaires algériennes avec la réglementation européenne et ce dans sept grandes thématiques sanitaires. Le résultat probant atteint dans ce jumelage est sans contexte, la mise en place d’un plan de surveillance des contaminants et des résidus dans les aliments au profit des laboratoires de l’Institut National de médecine vétérinaire INMV. Il faut rappeler que dans le cadre des activités de ce jumelage, prés de 300 prélèvements ont été réalisés, au courant de cette année, sur les œufs, le lait et le miel.

L’autre résultat atteint par ce jumelage est l’acquisition par l’Institut National de la médecine vétérinaire d’un premier prototype fonctionnel du futur système d’information vétérinaire algérien(Siva). Ce prototype permettra, à l’avenir d’établir un cahier de charges en fonction duquel les produits agricoles seront contrôlés.

S’agissant du jumelage portant sur la mise à niveau des laboratoires de l’Institut National de la médecine vétérinaire (INMV) aux standards européens et internationaux visant le renforcement des capacités de contrôle et de diagnostic de laboratoire, le travail communs des experts algérien, Français et italien a donné naissance entre autres à la mise en place d’un système de management de la qualité (Smq) dans les laboratoires régionaux de Constantine et de Tlemcen et l’amélioration de celui du laboratoire d’Alger, le renforcement des diagnostics virologiques et moléculaires des maladies animales ainsi que celui des analyses physico-chimiques.

Le Projet IGAO quant à lui avait pour objectif le renforcement du dispositif de reconnaissance de la qualité des produits agricoles par les signes distinctifs liés à l’origine. Il visait un appui à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un dispositif de valorisation et de promotion de qualité des produits agricoles du terroir par des signes distinctifs liés à l’origine, deux produits pilotes, à savoir «Deglet Nour de Tolga, la figue sèche de Béni Maouche » ont été validés par le Comité National de labellisation, tandis que celui de l’olive de table de Sig est en phase finale de validation, a déclaré Monsieur Abdelhamid Hamdani Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture. Il a estimé de surcroit que « Les systèmes de valorisation des produits agricoles, notamment les produits du terroir, par les signes distinctifs de qualité tels l’IG ou l’Appellation d’origine (AO), constituent « des instruments importants pour soutenir les dynamiques agricoles locales et offrent des opportunités commerciales tant sur le marché local qu’à l’export ».

Intervenant en marge de ce séminaire de clôture, Madame Manuela Navarro, représentante de la délégation de l’Union européenne à Alger a souligné que l’aboutissement de ces trois jumelages marque la conviction des pays de l’Union européenne quant à l’importation des produits agricoles algériens ».

Le représentant du Ministère des affaires étrangères Monsieur Ali Mokrani quant à lui a estimé que « Cette rencontre vient conforter le vœu de l’Algérie de voir la coopération avec son partenaire européen se développer davantage à la fois avec l’UE et ses Etats membres comme c’est le cas avec la France et l’Italie pour ce qui concerne les jumelages objet de la présente cérémonie de clôture ».

« L’Algérie ne peut que se réjouir de la coopération avec ces deux partenaires de concert avec l’UE avec lesquels elle entretient des liens de coopération et de partenariat en perpétuel développement, élargissement et diversification dans l’intérêt réciproque et de la région méditerranéenne riche en produits de terroir comme ceux touchés par la labellisation objet d’un présent jumelage » a-t-il ajouté.