Lancement du Jumelage Institutionnel : Algérie – France- Italie, en appui à la DGAPR

Le jumelage Institutionnel entre l’Algérie, la France et l’Italie, en « appui au renforcement de l’administration pénitentiaire pour l’amélioration des conditions de détention et de réinsertion des détenus en accord avec les normes internationales « , a été officiellement lancé ce mardi 12 juillet 2016 à Alger lors d’un séminaire réunissant de nombreux invités : cadres de la DGAPR, les représentants du P3A et de la délégation de l’Union européenne, les ambassadeurs de la France et de l’Algérie, ainsi que les chefs de projets et des responsables des institutions pénitentiaire Française et Italienne impliquées dans ce jumelage.

En ouverture de ce séminaire de lancement, le Directeur Général de la DGAPR, Monsieur Mokhtar Felioune, a rappelé l’importance de ce partenariat triangulaire en précisant que c’est « un appui fort qui profitera à l’administration pénitentiaire pour améliorer ses connaissances et hisser le niveau de professionnalisme parmi ses cadres ». Il n’a pas manqué aussi de rappeler la politique de réformes de la justice engagée par l’Algérie depuis 2005, dont laquelle s’inscrit la loi portant organisation de l’insertion sociale des détenus.
Pour sa part, Monsieur Djilali Lebibet, Directeur National du P3A, n’a pas manqué de signaler que « Ce projet de jumelage et la coordination des efforts des différents partenaires permettra à l’administration pénitentiaire algérienne de disposer des moyens nécessaires à la modernisation du système carcéral de manière à le rendre conforme aux normes internationales ».
S’agissant de l’Instrument Jumelage, Monsieur Lebibet a rappelé que celui-ci est devenu au fil des années l’instrument Phare de la coopération Algero-Union européenne, en précisant que « depuis son lancement, le P3A à initié 36 projets. 26 ont été attribuées dont 12 clôturés ; 10 en cours de réalisation, et 4 en contractualisation. « Ceci n’est qu’une confirmation de plus de la réussite de cet instrument de coopération qu’est le jumelage Institutionnel. » a tenu à signaler le Directeur du P3A en invitant par la même occasion tous les ministères et organismes à tirer profit du P3A pour ouvrir de nouveaux horizons et mettre en place de futures actions de coopération avec leurs différents partenaires européens » .
Pour l’ambassadeur de France en Algérie, Monsieur Bernard Emie, « la coopération judiciaire et juridique est une priorité absolue de la France en Algérie », en soulignant que ce jumelage est « un signe de relation de confiance entre nos deux pays qui vient donner corps à une coopération de haute intensité ».
L’ambassadeur d’Italie en Algérie, Michèle Giacomelli, a déclaré, quant à lui, que « l’amélioration des conditions de détention figure parmi les objectifs visés par tout Etat de droit ».
Pour rappel, ce projet de jumelage au profit de la DGAPR, mobilisera 90 experts, et prévoit 240 missions, et 5 voyages d’études dans les deux Etats membres de l’UE (France-Italie).