Un accord stratégique bien au delà du commerce

L’Accord d’Association Algérie-Union européenne constitue le cadre des relations économiques, politiques et sociales entre les parties. Il établit une relation de partenariat spécifique et profond, permettant le rapprochement entre les deux parties vers une zone de libre échange commercial dans le contexte des relations euro-méditérannéennes à l’horizont 2017.

L’Accord d’Association signé à Valence (Espagne) en avril 2002, ne se limite pas uniquement à la création d’une zone de libre échange mais intègre aussi bien les aspects économiques (volet commercial, coopération économique et financière, flux d’investissements) que les dimensions politiques, sociales et culturelles nécessaires pour un développement durable.

Cet accord est important car c’est avec l’UE que l’Algérie réalise près de 60 % de son commerce extérieur. Il s’inscrit dans le contexte du processus de Barcelone initié par l’Union Européenne pour développer les relations de coopération avec les pays Sud Méditerranéens tout en visant la mise en place à long terme d’une «zone de prospérité partagée ».
Mise en œuvre
L’Accord d’Association est entré en vigueur le 1er septembre 2005, et sa mise en œuvre n’a rencontré des difficultés majeures en raison de la bonne préparation par le Gouvernement de ce dossier notamment à travers la mise en place :

  • d’un Comité permanent chargé de la préparation et du suivi de la mise en œuvre de cet accord (piloté par le Ministère des Affaires Étrangères), en date du 30 Décembre 2004;
  • d’une Commission technique chargée du suivi de la mise en œuvre de la zone de libre échange prévue dans ce cadre (présidée par la CACI), en date du 23 Août 2005.